Aie…
9 février, 2012, 19:19
Classé dans : Humeurs

 

…il semblerait que nous ne soyons pas tous égaux pour comprendre que la provocation à des limites .

 

 

Aie... dans Humeurs 400_F_24614383-sorry-300x192



« j’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé »(Voltaire) …
13 janvier, 2012, 14:14
Classé dans : Humeurs

« j’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé »(Voltaire) …  dans Humeurs smiley_heureux-300x225

Les messages de vœux de nouvel an évoluent selon l’âge de ceux à qui ils s’adressent . A 20 ans on me souhaitait que tous mes rêves se réalisent, à trente que mes projets aboutissent, à quarante joie et satisfaction avec les enfants, à cinquante …une bonne santé, surtout !
Certes, sans cette fameuse bonne santé, difficile de continuer à se projeter dans des rêves, des projets ou tout simplement savourer les petits bonheurs de chaque instant . Mais la cinquantaine, n’est ce pas un peu jeune encore pour vivre dans l’appréhension de l’effritement  ?  Pourtant à regarder autours de moi, je commence à me sentir comme une rescapée, avec ma « bonne santé », mes pensées positives et encore et toujours des projets, tant d’autre dans mon entourage, quelle que soit la tranche d’age, n’ont pas eu en 2011, cette opportunité . Raison de plus sans doute pour profiter du moment présent et puis aussi parce que je partage cette pensée de Voltaire « j’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé » et qu’il ne faut pas gâcher une chance d’être du bon coté !…

 Alors à  ceux qui viennent aux nouvelles via la lecture de ce blog,  je souhaite une belle année 2012 et …une bonne santé !



Un quart de siècle …
9 janvier, 2012, 19:50
Classé dans : Humeurs

 

Un quart de siècle ... dans Humeurs make-up-for-ever-fete-ses-noces-d-argent-744177 25 ans de vie commune cette année ! il n’en revient pas, moi non plus . Avec mes enfants, il est la plus belle chose qui me soit arrivée. Même s’il nous a fallu des  années pour « nous ajuster » et le cœur bien accroché pour résister au tangage de certaines grandes marées, nous avons réussi à surmonter tellement de tempêtes, que je ne vois pas aujourd’hui ce qui pourrait nous séparer de notre propre gré . Notre attachement l’un pour l’autre a évolué, comment pourrait-il en être autrement  sur un quart de vie passé ensemble ? La sécurité s’est installée  sans pour autant se transformer en acquis, les sentiments ont évolués sans pour autant nous éloigner, j’ai même le sentiment que c’est tout le contraire . Il est le seul, qui est resté à mes cotés sans me juger, ni me trahir, il m’a aimé comme je suis et continue à le faire . Avec lui, j’ai appris le sens des mots honnêteté, intégrité, aimer et être aimé. Aujourd’hui est un belle date anniversaire .



Effet placebo ? …
20 novembre, 2011, 14:20
Classé dans : Humeurs

maldette.png

 

Les maux de tête dans la famille, c’est l’héritage qui se transmet de mère en fille et dans le domaine j’ai tout un éventail à ma disposition, du petit mal de tête en filigrane, au casque de migraine vissé au crane . Je connais par cœur les symptômes et leur traitements . Par exemple quand je me réveille avec la barre sur le front, inutile de compter sur la dissipation  spontanée du brouillard, la seule solution pour que je vois le soleil se lever, c’est Efferalgan effervescent au petit déjeuner . La semaine dernière j’ai été gâtée,  j’ai eu droit deux matins de suite au même menu, suivi heureusement de l’effet escompté . Alors quand ce matin m’a fille m’a demandé si j’avais un comprimé à lui donner, j’ai ouvert mon sac et lui ai tendu sans vérifier le tube qui me suit  partout depuis le début de la semaine …un tube de vitamine C en comprimés effervescents achetés par mon mari pour venir à bout son rhume …

Ainsi cette semaine j’ai mis terme à deux débuts de migraines …avec de la vitamine C et franchement je ne sais pas quoi en penser !!!   Indeci



Petits enfants…petits soucis, grands enfants…grands soucis
19 novembre, 2011, 15:39
Classé dans : Humeurs

 

amourmaternel.jpg

 

Depuis qu’ils sont « grands », encore plus que lorsqu’ils étaient petits, ma vie tourne autours de mes enfants . Depuis qu’ils sont nés voila plus de 20 ans pour l’ainée , j’ai dû m’accorder un ou deux ans de répit, le temps de faire murir et et aboutir le projet de ma reconversion professionnelle . Depuis, même si je n’éprouve pas de regrets à avoir franchi le pas, je n’ai pas encore trouvé matière à penser qu’il s’agissait du meilleur choix pour mon épanouissement . J’ignorais à quel point le chemin que j’empruntais allait être semé d’embuches. Malgré ça je tiens la route, sans doute grâce au  travail fait en amont ; ces années de « divan » qui m’ont permis de constituer un ensemble cohérent. Je fais front et résiste aux conséquences du choix d’une révélation tardive avec redémarrage à zéro…la passion aidant . J’arrive sans effort à me rendre disponible pour les personnes qui me le demandent et à quelques exceptions près je ramène peu de soucis à la maison et inversement . Par contre j’ai remarqué que je me débrouillais mieux avec les problèmes rencontrés dans le cadre de mon activité professionnelle qu’avec ceux qui me touchent personnellement à travers les personnes de mon proche environnement, surtout quand ils touchent mes enfants . Je fais partie de ces femmes qui se sont pas mal interrogées sur la notion d’instinct maternel , parce que je me suis bien rendue compte de ma difficulté à devenir mère. Et ça n’a rien avoir avec la notion de responsabilités, ni l’amour donné à mes enfants. Juste j’ai mis un sacré bout de temps, celui sans doute nécessaire à retrouver ma propre filiation, pour réaliser que ces deux là faisaient partie du plus profond de mon être et du coup c’est maintenant que je souffre le plus des affres de la parentalité …

Avec sans doute là matière à se remettre au travail …



Les vrais faux « sauveteurs » de l’humanité …
15 novembre, 2011, 18:04
Classé dans : Humeurs

 

atlas.jpg

 

 

Quelle curieuse forme d’esprit que de réduire la réciprocité de l’ échange humain au seul don de soi, la relation affective à un rapport de profit et de gratitude … quelle curieuse forme d’esprit que de vouloir passer pour un Saint alors que l’on en est pas un …

Certains se prennent pour des « Sauveteurs » de l’humanité  et d’autres le sont, comment faire la différence entre un véritable comportement altruiste et sa pâle copie ?

A l’instar de Soeur-Thérésa, Soeur-Emmanuelle  ou de l’Abbé Pierre, les vrais « sauveteurs » ne mouillent pas leur chemise dans le but d’obtenir les « palmes du mérites » l’adoration et  la reconnaissance inconditionnelle de ceux à qui ils tendent la main, ils n’ont pas besoin que chacun de leurs agissement soient applaudis par un public acquis, ils ne donnent pas d’une main pour mieux reprendre de l’autre …



Compte rendu de séance …
8 octobre, 2011, 14:28
Classé dans : Hypnose Ericksonienne : outil de Psy

 

deroulementhypnotherapie.jpg

 

C’est sa première séance d’hypnose Ericksonienne , c’est la première que je construis seule entièrement. Il y a toujours une première fois pour se jeter à l’eau et une bonne occasion de le faire sans avoir à se poser de questions .

Le cas de cette jeune fille est tristement courant . Elle présente bon nombre des symptômes du burn-out,  quand vous vous sentez broyé par un système bien rodé pour ça  . Apparemment il ne s’agit pas de son seul problème, mais celui-ci est la « goutte d’eau qui a fait déborder le vase » et qui la conduit à venir me voir sur les conseil de sa mère .

Quand je lui demande  pourquoi l’hypnose ? elle me répond que les psys  elle connaît, elle en a vu au moins trois par le passé et que ça n’a rien changé . Elle leur donne ce qu’ils attendent…elle va « pipeletter » et verser des larmes mais en fait, tout reste bloqué, elle leur fait perdre leur temps et elle perd le sien et son argent…ce dont elle rêve c’est de pouvoir se vider sans avoir un seul mot à prononcer … En attendant les mots, elle ne les retient pas tant que ça, elle est même intarissable quand il s’agit de fournir la matière qui va servir à établir l’objectif de la séance à venir et je ne la trouve pas si coincée  . Elle a perdu toute réticence à parler et ça part dans tous les sens, entre bribes du passé, problèmes au présent et peur de l’avenir ! Je n’interviens  presque pas et ça va durer plus d’une heure trente . En fait l’objectif était déjà tout trouvé avant qu’elle ne commence à parler . Nous le finalisons ensemble et je lui propose une courte séance de mise en transe, pour la détendre, mais aussi pour prendre la mesure de sa capacité à entrer en état d’hypnose . Contrairement à toute attente, elle n’oppose aucune résistance à accéder à l’état hypnotique  et va repartir détendue avec le sourire . Rv est pris pour la semaine suivante, le temps pour moi, de préparer cette séance  et de construire une belle induction thérapeutique .

Comme elle l’a dit elle-même elle a besoin de vider le trop plein et de reprendre le contrôle de sa vie,  je travaille donc là dessus et la séance d’hypnose se déroule merveilleusement bien !  Un peu sceptique mais en confiance, au moins,me dit-elle  avant de partir même si je vois pas trop de différence après la première séance, elle m’aura détendue.                                                                                                              Nous nous quittons sur la promesse qu’elle me rappelle dans la semaine pour donner de ses nouvelles . Le courant est bien passé et je me dis qu’il n’est pas impossible que je la revois pour une autre séance d’hypnose ou avec le désir de commencer une thérapie. Pourtant la semaine passe sans que je reçoive de ses nouvelles . Trois jours de plus et elle appelle en s’excusant de ne pas l’avoir fait plutôt . Nous nous étions vues le samedi et la nuit du dimanche au lundi elle s’est réveillée avec une super gastro ( !…) qui l’a cloué au lit pendant plusieurs jours, « je ne pouvais pas vous appeler, je me vidais par tous les bouts !… » mais là c’est fini, j’ai repris le boulot mais j’ai pris également la décision de ne pas rester dans cette boite, je vais me replonger dans les  lettres de motivation et vous ne pouvez pas savoir à quel point je me sens soulagée  ! ………………………………..Clin doeil



l’Hypnose Ericksonienne ? …confondant de simplicité
4 octobre, 2011, 13:12
Classé dans : Hypnose Ericksonienne : outil de Psy

 

imageshypnoseericksoniennejpg.jpg

C’est quoi l’hypnose Ericksonienne et comment ça « marche » ? c’est le phénomène le plus naturel qui soit et ça « marche » tout seul, surtout en ne faisant rien !                                                                                                                                                                                                                                                                       La réponse j’en conviens peut laisser dubitatif et pourtant elle est la meilleure définition que je puisse trouver pour parler de cette technique thérapeutique dont je découvre les surprenantes possibilités .                                                                                                                                                                                                  Vous avez sans doute déjà été confronté à la situation suivante : un soucis est venu obscurcir votre horizon, un soucis auquel vous ne voyez pas de solution, vous avez beau retourner le problème dans tous les sens,  réfléchir, en parler autours de vous, rien n’y fait, en fait plus vous cherchez et plus la situation semble bloquée, vous vous couchez en ruminant votre problème, vous dormez plutôt mal, et à peine réveillé il est encore au premier rang de vos pensée, sauf que quelque chose à changé, vous n’êtes plus dans le brouillard complet, vous tenez peut être même une solution .                                           Que s’est il passé pendant que vous « dormiez sur votre problème » ?  et bien vous avez continué à chercher une solution et comme manifestement elle ne se trouvait pas dans le tiroir du dessus, celui de votre conscience, vous êtes allés fouiller plus profond, dans le tiroir de l’inconscient ou sont stockés l’ensemble des connaissances oubliées, acquises tout au long de votre vie. Vous êtes allés puiser dans vos propres ressources pour trouver la meilleure façon pour vous, de surmonter votre difficulté .                                                                                                                                                                                                   Voilà le fonctionnement ! mais il n’est pas besoin pour vivre cette expérience,  d’atteindre l’état de sommeil profond en espérant que la nuit  vous portera conseil … il est possible pour établir la liaison, de provoquer un état d’hypnose qui est aussi cet état intermédiaire de conscience que nous connaissons  naturellement, plusieurs fois par jour, quand par exemple notre esprit s’évade en pleine réunion pour rejoindre par la pensée d’autres horizons…                                                                                                                                                                                                                                                                 

           Quand je vous disais que c’est confondant de simplicité !



La rentrée
31 août, 2011, 10:50
Classé dans : Humeurs

calendrier.jpg

 

Rentrée depuis quatre jours ou …une éternité ? Rentrer avec la canicule alors que je ne régule pas la chaleur, n’aide pas à renouer paisiblement avec les réalités du quotidien . J’ai un problème avec le temps, je ne le vois pas passer, avec souvent l’impression de le laisser filer . Je me réveille un matin et je réalise qu’après juin et juillet, aout, touche à sa fin et que les mois que je préfère dans l’année sont passés trop vites encore cette année . Je ne supporte pas les fortes chaleurs mais j’aime tout le reste dans l’été, les jours longs, la luminosité, la végétation luxuriante, les fruits et légumes en abondance, l’humeur à la dilettante propice à renouer les liens ou faire de nouvelles connaissances . C’est en été que j’arrive à recharger les batteries, que je fais des projets et le plein de bonnes résolutions … pour la rentrée .  Cet été, nous avons beaucoup circulé en commençant par le sud-ouest pour installer notre fille dans son premier appartement de « Grande » , puis retour at home pour assurer les séances incontournables et re-départ pour le grand sud cette fois-ci et une semaine déconnectée du reste du monde en immersion dans l’univers de l’Hypnose Ericksonienne, l’occasion d’échanger avec psys de tout poil, médecins et para-médicaux et de partager de belles expériences humaines ; retour à la maison  juste pour essuyer les invectives d’une patiente  souffrant … d’un débordement d’impatience et repartir contrariée pour les dix derniers jours de notre périple . Au total 3000 km de routes françaises, (avons mis une croix sur le réseau autoroutier trop ennuyeux ) et une longue liste de belles images et  moments riches en émotions .



Message métaphorique …
29 juin, 2011, 13:00
Classé dans : Humeurs

lgret.jpg

Besoin de léger, besoin d’autre chose que toute la misère du monde à porter …


12345...10

watermelon94 |
Au fil des maux |
Loulou/Cosmopolitains &... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mademoisellelemaire
| ornellajetaime
| Moi et la Nutrithérapie ou ...