parce que vous préfèreriez qu’il se néglige ? …
31 mars, 2011, 13:23
Classé dans : Humeurs

sarko.jpg

 

 

Plus cher que le bain au lait d’ânesse ?  le bain de foule ! 7000 euros X 10  pour protéger sa peau des agressions extérieures  (http://www.youtube.com/watch?v=hMV9kHtqRgM) … il faut sacrément y tenir !

Suis heureuse comme tout, d’apprendre ou passe partiellement l’argent des suppressions de postes dans l’éducation nationale . Franchement ! ce ne sont pas quelques milliers de petits morveux qui vont détourner les deniers  du contribuable au détriment de l’hygiène d’un président plus soigneux de son image  que de celle d’un pays dont l’avenir repose sur l’éducation de sa jeunesse !

Suis de mauvaise foi ? probablement, mais en même temps, que reste-t-il à part la dérision pour calmer les grincements de dents ?



Aux dernières nouvelles …
30 mars, 2011, 10:11
Classé dans : Non classé

Pêche des infos à la source :

 

http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/nature-environnement/20110316.OBS9768/accident-de-fukushima-les-rEponses-A-vos-questions.html

 

http://www.criirad.org/

 

http://balisescriirad.free.fr/

 



la résilience des japonais
19 mars, 2011, 12:10
Classé dans : psy...tout court

japon.jpg

 La dignité force respect et admiration . Il est fascinant de constater la dignité et le courage de la population japonaise face au drame qui les frappe, comment ne pas céder à la panique et au désespoir en pareilles circonstances ? eux y arrivent .  Aucunes scènes de pillage et aucune panique …c’est dans une retenue qui n’est pourtant pas du renoncement que ce peuple doublement meurtri fait face aux manques et au danger .                                     Parmi les 500 000 sinistrés, la plupart racontent calmement qu’ils ont tout perdu et, une fois la tristesse exprimée, ils retournent travailler, une réaction qui semble profondément ancrée dans la tradition shintoïste, la religion – la plus ancienne du Japon –fondée sur le caractère sacré de la nature,qui fait penser à beaucoup d’entre eux que la vague qu’ils ont subi « est une colère du ciel voulant les punir et les laver de leur égoïsme ».                                           Le Japonais se sont relevés de plusieurs crises au cours de leur histoire marquée par plusieurs catastrophes, dont les tremblements de terre de Kobe en 1995 et de Tokyo en 1923.                                                                                                                                                                                                                                           Ils ont subi les deux bombes atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki, en plus de prouver au monde entier qu’ils étaient capables d’un spectaculaire redressement au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.                                                                                                                                                                      Pour Mélissa Martin, psychologue clinicienne spécialiste en stress post-traumatique au Centre d’études sur le trauma de l’hôpital Louis-Hippolyte-Lafontaine, l’analyse de la réaction d’une société après une crise ou une catastrophe est un phénomène de résilience qu’elle définit ainsi :                            

« La résilience est la capacité d’un individu à passer à travers une épreuve sans séquelles et dans un fonctionnement psychologique stable. Les Japonais ont peut-être trouvé rapidement un sens à cette catastrophe ? Donner un sens et trouver du soutien sont deux facteurs importants de résilience » néanmoins c’est un mois après un trauma que l’on peut commencer à observer un stress post-traumatique . « Méfions-nous de l’absence d’expression de détresse et de souffrance. La résilience n’est pas donnée à tout le monde. Les Japonais sont très résilients, mais ils détiennent aussi les plus hauts taux de suicide du monde. »

Source : http://www.ruefrontenac.com/nouvelles-generales/international/35029-japon-resilience



Droit dans les yeux, elle est où la vérité ?
15 mars, 2011, 20:48
Classé dans : Humeurs

 

mensonge.jpg

 

Hier une patiente me disait, «  j’ai une boule dans la gorge, une boule d’angoisse…avec tout ce qui se passe au Japon ! … pourtant ça ne me concerne pas directement alors vous trouvez ça normal ? » Normal ou pas normal, nous étions au moins deux hier à éprouver de l’angoisse à la perspective d’une catastrophe nucléaire, même à l’autre bout de la terre, parce que bien sur que cette catastrophe nous concerne aussi directement que si elle se produisait à nos portes, elle est le pire scénario de ce qui risque d’arriver dans n’importe quel pays à n’importe quel moment, y compris chez nous évidement  !  certains de nos voisins européens ont déjà réagi, il faut dire que tous les gouvernements ne sont pas dirigés par un un psycho-rigide,ancré dans des positions dont nous essayons en vain de comprendre les multiples intérêts. Le pire, oui le pire, est sans doute de ne plus savoir à qui se fier, de ne plus croire aux discours dont on nous sommes abreuvés alors que dans le même temps ils sont désavoués par les faits.  Je viens d’écouter la ministre de l’écologie promettre 20 fois à la seconde, la plus grande transparence concernant le point sur l’état de notre parc nucléaire et ça a suffit pour me donner des boutons et transformer l’oreille indulgente que je lui portais depuis le début des évènements en une écoute remplie de méfiance  … ah ! y’a du mal de fait 



Une chose après l’autre
14 mars, 2011, 12:40
Classé dans : Humeurs

 

migraine.jpg

 

 

J’y crois pas ! Avant-hier encore mal à la cheville, avec la trouille de « l’amputation » en filigrane, hier plus mal à la cheville mais je finis la journée en m’éclatant deux doigts, je ne dirai pas comment pour éviter en prime de me faire ficher de moi . Mon cher et tendre prétend que c’est normal que je n’arrête pas de me blesser puisque « je ne suis pas là » , Bon ben ça suffit maintenant , je vais ou je veux , quand je veux et n’ai de compte à rendre à personne !

Mais si j’étais pas là , j’étais où alors ? …Au petit dèj , je tirais les plans sur la comète pour Pâques !…A midi, j’étais sur les épines convaincu qu’à force de mauvaise volonté  Junior allait rater son train et le reste de la journée …au Japon à suivre le déroulement de la situation là bas, avec entre deux, des pensées pour mes deux amies en difficulté, un grrrr pour ma fille qui devait appeler hier et dont j’attends toujours le coup de fil, mes patients, le déroulement de ma nouvelle formation et le planning de la garde de Noé qui n’arrive pas ce qui me met dedans au niveau de mon organisation  .

Opération recentrage, pendant qu’il en est encore temps, je ne voudrais pas finir par …me faire du mal, quand même ! wouaf, wouaf, wouaf , l’est trop bonne celle là …



Le calme après la tempête
5 mars, 2011, 13:59
Classé dans : Humeurs

19775bequillessmiley.gif

Entorse à la cheville le premier jour des vacances . Oh rage ! oh déception ! et puis tout compte fait les avantages du repos forcé, cocoonage et tendres attentions dans l’abandon des charges logistiques à faisant autorité… j’ai super bien vécu ( !…) la dispense des corvées domestiques induite par la situation, (même si, plus fort que moi, il a fallu que je redémarre trop tôt et que résultat, après 12 jours passés, j’ai toujours la cheville douloureuse et enflée), un peu moins bien, d’être privée de sortie et balades sur fond de mer . Mais bon, ce temps « calme » dans le laché prise obligé m’a conduit à une qualité de sommeil et de repos qui  a compensé la frustration des à-cotés . Même clopinante, je me sens d’attaque pour la reprise de mes activités, hâte de retrouver mes patients, Noé, mes cours . Me sens remplie autant que mes journées à venir, apaisée dans le flot de doutes et déceptions de ces derniers temps comme si cette cheville tordue et ses conséquences m’avaient aidé à tordre le cou aux dernières idées encombrantes : le calme après la tempête .



Exercice de rattrapage …
21 février, 2011, 13:27
Classé dans : Humeurs

blogenvacancescopie1.gif

Les bagages sont bouclés . Encore une fois j’ai l’impression d’avoir déménagé la maison, d’ailleurs c’est presque ça, pour une fois que nous ne partons qu’à deux, je me suis lâchée ! …

Une dizaine de jours sans internet et grand nettoyage de méninges en perspectives ! Sur place vont nous rejoindre Philippe et Valérie, qui restent jusqu’à l’arrivée de Laura qui elle aussi a pris des congés . Je n’ai pas revu nos amis depuis l’opération de Valérie pour un cancer du sein. Elle commence la chimio début mars . Quand j’ai appris la nouvelle, impossible de me manifester … j’avais réagi de la même façon avec une autre amie qui s’était trouvée dans une situation identique à même pas 40 ans . Le cancer est la maladie qui a emporté ma mère, le plus grand drame de ma vie . J’ai avancé depuis, j’ai même apporté mon soutien pendant plusieurs mois à des malades du cancer et à leurs familles dans un cadre Associatif , mais dès que l’ennemi franchit la « barrière de sécurité » et s’attaque à mon proche environnement, je perds tous mes moyens. J’ai « abandonné » une amie dans les mêmes circonstances, quelques années en arrière, heureusement elle a compris et ne m’en a pas voulu . Là en quelques semaines ce sont à nouveau deux amies qui sont touchées… pour elles et sans doute un peu pour moi aussi, je tente  de faire mieux .




Au carrefour des chemins …
10 février, 2011, 10:47
Classé dans : psy...tout court

 

carrefour.jpg

 

 

C’est toujours un pincement au cœur d’assister à l’éloignement d’une personne avec qui l’on a fait un bon bout de chemin . Même si l’on sait dès le départ que ce chemin aura une fin et que l’on espère d’ailleurs l’atteindre dans les meilleurs délais . C’est à la fois encourageant d’observer que l’on a fait son job sans débordement en conduisant  à l’indépendance une personne avec laquelle il a pourtant bien fallu tisser un lien pour avancer et sujet à questionnement , est-elle prête ? n’aurais je pas du …. Tricoter une relation de confiance et la détricoter quand il en est temps…tout un art dont on ne cesse d’apprendre .  Merci pour votre merci, Sophie, bravo à vous pour le chemin parcouru et bonne continuation …



trois ans …
9 février, 2011, 20:06
Classé dans : Psy...Assistante maternelle

 

bourriquet.gif

 

C’est malin à cet age là, Ça mesure à peine un mètre, ça s’exprime dans un langage approximatif , mais ça a déjà tout compris des subtilités de la relation à l’adulte . Une maman un petit peu culpabilisée de travailler et de laisser son petit en garde, un papa légèrement permissif, une « nounou » qui veut faire pour le mieux ,voila de quoi aiguiser les talents en communication d’un petit garçon malicieux  dans l’art et la manière de tirer profit d’une situation.  Trois ans, l’âge des questions, de l’opposition et de la contradiction, l’âge ou le plus grand jeu est de faire se plier en 4 les adultes qui les aiment et qui veulent leur faire plaisir en évitant le conflit .                                                                                                                                                                             …Je veux pas gouter à tes carottes, c’est celles de papa et maman qui sont bonnes, du coup des parents flattés ,si si ! et une nounou qui après avoir  cherché par quoi elle pouvait bien remplacer les carottes décide en prenant sur elle de laisser le petit sur son refus de gouter un plat qu’il aime  …Comment ça tu ne veux pas partir ? tu veux jouer aux légos ?, mais tu en as à la maison !… ah ils ne sont pas de la même taille , tu préfères jouer avec ceux d’ici ? tête déconfite des parents … bon, d’accord on va aller en acheter si tu veux , mais il faut mettre tes chaussures maintenant !…                      Petit brigand va ! …



Porte à ouvrir …
7 février, 2011, 18:46
Classé dans : Hypnose Ericksonienne : outil de Psy

 

escalier.png

 

J’ai tellement bien travaillé ce week-end que j’ai réussi à rattraper le retard et peut être même pris un petit peu d’avance sur le planning de mes cours . Je me suis inscrite à une formation d’Hypnose Ericksonienne composée d’un module théorique et d’un module pratique .Ah la théorie !…faut-il en passer par là, y compris pour s’initier à la technique de l’hypose Ericksonienne ? et que bien sûr, il faut en passer par là ! en commençant par intégrer l’origine et l’évolution de la méthode, les processus de fonctionnement, les techniques d’application, avant de passer à  l’apprentissage pratique . J’ai longtemps hésité avant de faire le choix d’un organisme de formation, il en existe des quantités, mais comment reconnaître le plus sérieux, celui qui va apporter les bons outils et permettre de devenir un bon ouvrier ?  j’ai fait mon choix, en fonction de certains critères pratiques et en me disant qu’au pire j’apprendrai toujours quelque chose qui me donnera l’envie ou pas de poursuivre sur cette nouvelle voie . Comment une psychanalyste en arrive t-elle à s’intéresser de si près à l’hypnose alors que Freud après s’y être adonné l’a abandonné en décriant son efficacité et sa légitimité ? peut être d’abord,parce qu’ Erickson n’était pas né , mais aussi que depuis Freud la terre continue de tourner,la théorie d’évoluer,les hommes d’avancer et leurs besoins de changer … Je reviendrai sur tout ça .


123456...10

watermelon94 |
Au fil des maux |
Loulou/Cosmopolitains &... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mademoisellelemaire
| ornellajetaime
| Moi et la Nutrithérapie ou ...